Stress Oxydatif

spacer

> Glutathion réduit ou GSH

Taux bas de glutathion réduit

Un taux bas de glutathion réduit peut être le signe d'un stress oxydatif plus ou moins important.

Dans ce cas, il objective un stress oxydatif plutôt ancien et/ou chronique, et un défaut par « consommation » d'un antioxydant majeur de l'organisme.

Le taux de glutathion réduit baisserait avec l’âge (en fait les personnes âgées en bonne santé ont généralement un taux normal).

Certaines maladies chroniques se manifestent par un taux bas du glutathion.

Les bilans de stress oxydatif des patients Sida sont remarquables par les taux bas de glutathion réduit.

Il a été démontré récemment que dans le syndrome métabolique (adiposité abdominale + hypercholestérolémie + triglycérides + hypertension artérielle + trouble glycémique), la baisse du taux de glutathion réduit était corrélée aux nombres de facteurs du syndrome.

Les mesures alimentaires n’augmentent pas le taux du glutathion.

En général, le rétablissement d’un bilan de stress oxydatif normal fait remonter le taux de glutathion sans prescription de glutathion, par ailleurs non autorisée en France.

Taux élevé de glutathion réduit

Seuls les taux très élevés de glutathion réduit peuvent être le signe d'un stress oxydatif plus ou moins important.

Il s'agit le plus souvent de stress oxydatifs débutants, ou d'adaptation à une agression oxydative passagère.

Le signe le plus évocateur de stress oxydatif est l'association d'un taux de glutathion réduit bas avec un taux de glutathion oxydé élevé, le rapport GSH/GSSG est alors bas voire effondré.

Dernière mise à jour le 04/09/2009

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices